Rechercher

Laisse-aller la difficulté




Je te vois t’enrouler dans cette fierté, et disparaitre dans cette armure trois fois grande, pour te protéger des peurs d’avant. Des craintes d’enfant devenues seulement des souvenirs et des créations. Un passé pourtant si présent. Et pourtant de l’extérieur rien ne se voit, tu lèves l’étendard de l’indépendance et tu affirmes que tu n’as besoin de rien ni personne.Le faire, bien, le faire mieux. Et comme si cela ne suffisait pas, comme si ce n’était pas assez, le faire seule. Et inlassablement, cette petite voix qui murmure sans répit “Je peux le faire seule”.


Tu as grandi, joli petit soldat, mais tu t’es accrochée au besoin de lutter. Prouver que tu étais capable. Et pas seulement quand les choses se déroulent bien. Non, tu es une guerrière, et tu as choisi la voie des chemins sinueux et des routes de travers. Si c’est trop simple, il n’y a pas d’enjeu et pas de fierté. Alors tu luttes. En permanence. Et la facilité tu la rejettes, tu l’envoies balader toujours un peu plus loin sur les rives d’une fierté injustifiée, ou d’un orgueil erroné.


Pourtant il y’a une partie en toi qui résiste et s’épuise. Il y’a une partie de ton âme qui n’a pas oublié que cela pouvait être différent. Que cela pouvait être doux, naturel et tellement plus simple. Mais ton égo est gourmand, et est avide de la reconnaissance. Tu as besoin d’exprimer au monde que ton histoire ne s’écrit pas avec l’encre du privilège ou de la chance.



Mais à force de lutter, tout ton corps s’est raidi. Et plus rien ne passe. Tu t’épuises, et tu rêves de simplicité. J’ai envie de te prendre dans mes bras et de te murmurer ces mots que je chante chaque jour à mon cœur encore un peu trop têtu “laisse aller”. Laisse aller la dureté et l’envie de te surpasser. Laisse aller le besoin de tout prouver. Laisse partir les rancœurs et les blessures du passé.

Et laisse rentrer la douceur de la simplicité. Ouvre ton cœur à cette foi que tout ira bien. Tu es merveilleuse. Même quand tu réussis quelque chose sans effort. Tu es merveilleuse même quand tu n’arrives pas quelque chose de difficile. Et plus important encore, tu es merveilleuse même quand tu n’arrives pas à réaliser ce qui sembler simple pour tous les autres. Tu n’as pas besoin de donner des preuves de ta valeur. Elle est déjà là.


La beauté n’a pas besoin d’artifice pour exister. Elle est. Elle s’exprime sans preuve et sans futilité, elle se contente d’une présence. Tu n’as pas besoin de tout sublimer pour être belle, forte, et indépendante. Tu l’es déjà. Sans preuve, et sans épreuve.


Alors, rappelle-toi. Ce n’est pas obligé d’être difficile.



4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout